René Peccolo

Né à Montgiscard (Haute-Garonne). Il passe sa jeunesse dans les institutions pour personnes handicapées. A étudié à l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse.

En 1984, il obtient le DNSEP de l'Ecole des Beaux-arts de Perpignan.

 

" Le fragile de l'existence nous est jeté comme un pavé à la gueule. Dans le temps du rutilant, du toc, de l'étincelant, de la verroterie et du glacé. Peccolo impose sa geste de l'obscur, de l'ombre. L'œuvre met aussi, me semble-t-il, dans un raccourci vertigineux, le désir aux côtés de l'agonie, l'or et le désastre dans le même halo de lune et les mêmes bains opaques. Mais, ce qui m'attache le plus intimement à elle, c'est l'humanité nue, vibrante, tendre et implacable qui l'enveloppe, l'endurcit et l'élève. C'est ce sacré, peut-être exempt de religiosité, qui allume une lueur dans l'être. En m'avançant dans l'univers de Peccolo, je songeais à Goya, à la compassion bouleversante de Kathe Kollwitz, à la Chanson des gueux de Richepin, à la Mère et l'enfant de Charles-Louis Philippe, au Petit Saint de Simenon. Mais je songeais aussi à Beckett, à la Marche nuptiale de Brassens. J'étais entraîné à penser, à m'ouvrir à l'émotion ".

Denys-Louis Colaux.

 

 

 


Oeuvres disponibles René Peccolo